Entretien d’embauche: erreurs à éviter !

par | Entretien d'embauche | 0 commentaires

Tout le monde veut réussir son entretien d’embauche. Peu importe si vous démarrez dans votre vie professionnelle ou si vous êtes expérimenté(e), il y a des éléments auxquels on ne pense pas (ou pas assez), des détails qui semblent trop évidents, des facteurs qu’on oublie. Et surtout les erreurs lors d’un entretien d’embauche à éviter absolument.
Dans cet article, je vais essayer de vous guider (même si, nous sommes d’accord, cela ne pourra remplacer un suivi “on live”)…
Un entretien

Soyez ponctuel(le)

Un entretien de recrutement commence avant même votre arrivée au RDV. Pour cette raison, organisez votre emploi du temps de la journée de façon d’ être à l’heure. Faire attendre le recruteur serait du “mauvais goût” et il se pourrait que votre entretien soit annulé. Ne soyez pas trop à l’avance non plus car cela ne signifierait que vous êtes plus motivé(e):)

Tenue professionnelle

Votre sérieux professionnel, votre motivation et le respect que vous avez pour la personne qui vous recevra se traduisent également par la tenue que vous aurez le jour J. Soignez donc votre présentation, choisissez celle qui vous correspond professionnellement, dans laquelle vous vous sentez à l’aise. Veuillez aussi à ce qu’elle soit bien choisie à la situation (pas de tongues en été, bien évidemment:)).

Premières impressions comptent beaucoup

Un premier regard, une première poignée de main, un premier “bonjour”. Ce sont ces premiers détails qui donnent un court aperçu de vous. On est d’accord que ce ne sont pas des éléments décideurs. Je me rappelle qu’en recevant des candidats, je me faisais déjà une première idée : posture, geste, tenue, prise de parole – assez professionnel ? Ensuite, en entretien parlez suffisamment fort pour qu’on vous entende, restez ferme et avenant sans être imposant, essayez de gérer le stress qui, parfois, peut tout détruire.

Etat d’esprit

Si cela fait longtemps que vous cherchez un emploi et que vous commencez à en être fatigué(e), faites en sorte de ne pas transmettre à votre interlocuteur l’état d’inquiétude dans lequel vous vous trouvez. Soyez postitif(ve) et optimiste sans oublier d’être motivé(e). Préparez-vous à la question sur vos motivations professionnelles qui tombera à 90%. Si vous avez postulé à toutes les offres d’emploi disponibles, le recruteur le saura très rapidement et ce ne serait pas à votre avantage.

Attitude maîtrisée

Soyez sûr(e) de vous au niveau de votre attitude et votre discours, sans bien évidemment en faire trop. Restez entre la modestie et l’exagération, ouvrez-vous suffisamment pour vous vendre mais pas survendre. Le candidat qui sait tout et qui a tout vu, tout fait… n’existe pas:)

Recherche ciblée

Évitez de postuler à toutes les offres d’emploi disponibles. Vous risqueriez de vous perdre dans vos recherches et ne saurez plus où vous en êtes. Afin d’éviter cette erreur, une bonne organisation et un simple fichier de suivi suffirait. Au lieu d’être connu(e) de toutes les entreprises qui recrutent, il vaudrait mieux en cibler celles qui correspondent véritablement à votre profil, à votre projet professionnel, à vos valeurs. Analysez bien le poste et le profil recherché, renseignez-vous sur l’entreprise. Vous serez plus crédibles en connaissant bien la structure et le poste que de citer les descriptions génériques.

Réponses pertinentes

Même si cela peut paraître évident, les réponses que vous donnerez à votre recruteur doivent être réfléchies au minimum. Il n’est pas question d’apprendre par cœur tout ce que vous voulez dire mais il est conseillé de se préparer pour éviter de négatives surprises, de regret, de non-dits.

Regard

Pour certains candidats (surtout pas sûrs d’eux), il est extrêmement difficile voire impossible de s’exprimer en regardant tout droit dans les yeux de l’interlocuteur. Néanmoins, si vous ne le faites pas pendant tout l’entretien, évitez néanmoins de regarder vos chaussures, le plafond ou par la fenêtre. N’oubliez pas que vous parlez aussi avec votre regard:)

Professionnalisme

Un entretien de recrutement est une situation dont dépend votre avenir professionnelle. Ne le gâchez pas par une attitude mal déplacée : ce n’est vraiment pas le moment d’être surpris(e) par des questions et ne pas savoir quoi répondre, ni d’être exagérément sûr de soi, ni de flirter avec votre recruteur (eh oui, la diversité de candidats fait qu’on voit beaucoup de choses, qui choquent même parfois). Restez professionnel(le) en maîtrisant votre comportement:)

Pas trop de critiques

Il se peut que vous avez quitté votre dernière entreprise en raison de manque d’entente avec votre supérieur hiérarchique, de non appartenance à l’équipe, etc. Attention à la façon dont vous allez présenter les raisons car elles peuvent être comprises pas toujours à votre avantage. Demandez-vous au préalable s’il est utile d’entrer dans les détails sur les mauvaises expériences de vos jobs antérieurs.

Téléphone mode avion

Votre téléphone qui sonne… un détail trop banal? Et pourtant… N’oubliez pas de désactiver la sonnerie. Ce qui serait encore moins acceptable et respectueux… de répondre.

Motivation

Le recruteur pose trop de questions auxquelles vous ne vous attendiez pas ou que vous n’aimez pas aborder par mauvaise expérience (ex. : salaire)? Pas la peine de lui montrer que vous n’êtes pas content(e), évitez d’être agressif(ve); rappelez-vous que vous êtes en train de lui présenter vos motivations et de lui prouver que c’est vous le/la meilleur(e) candidat(e):)

Gestes

A côté de la parole, il y a le langage non verbal. Il est important de faire attention à vos gestes, certains peuvent surprendre, être déplacés ou montrer le contraire de ce que vous dites.

Questions sérieuses

Pendant l’entretien comme à la fin lors de la question cruciale du recruteur « Avez-vous des questions », posez des questions SÉRIEUSES. Surtout, évitez les questions sur la proximité de restaurants ou la taille du restaurant-entreprise. Posez plutôt des questions sur ce que vous avez découvert en entretien, des questions qui démontreront votre sincère motivation et ambition pour le poste ainsi que pour l’entreprise.

Au revoir

L’étape finale – l’étape d’au revoir. Ca y est, c’est fini, vous êtes soulagé(e)? Surtout ne vous vous précipitez pas vers la porte avec joie « oh lala, ouffff, je suis vivant(e):)! » Ce n’est pas encore terminé. N’oubliez pas de remercier la ou les personnes de vous avoir reçu(e), ne négligez pas le dernier regard et sourire. Encore les détails? Non, je ne crois pas. Tout compte:)